Ce blog tente de s’agrandir et de varier les plaisirs. J’aime toujours autant la cuisine, mais plus je « vieilli » et plus je comprend que je n’aime pas que ça ^^ Alors j’ai envie de te parler de tout ça ! J’ai envie de te faire profiter de mes moments privilégiés avec moi même ou avec le chéri quand on part en balade…  J’espère trouver des yeux et des doigts prêts à m’aider à améliorer mes recettes, à me donner des conseils sur une nouvelle lubie ou autre. Bref ce blog prone toujours autant le partage ! Alors n’aie pas peur d’user le bouton « commenter ». 

PS : Si tu veux me suivre, sans pour autant passer ici, tu as ma page FB ou mon Instagram !!

Trekking : GR 70 Chemin de Stevenson.

Gr 70 Chemin de Stevenson : 1ere Partie.
(Du Puy en Velay à La Bastide PuyLaurent.)

Alors, avant de commencer à vous décrire ce périple, je vais vous expliquer un peu nos préparatifs, non ? :)
D’abord, la question qu’on nous a posé deux trois fois : Pourquoi CE GR ? La réponse : Je sais pas ^^ Non mais pour de vrai… On a cherché sur le net des randos sur plusieurs jours et c’est celle là qui nous a accroché. Pourquoi ? je sais pas xD
On est partie avec donc un sac de 75 chacun, une poche d’eau de 2 litres chacun, la tente, les tapis, les sacs de couchage, les chaussures, la bouffe, les médicaments… ‘fin vous voyez quoi, le truc de base, + des choses dont on se serai passé volontiers, comme mon appareil photo d’une lourdeur extrême ^^ Donc, oui, on a fait des erreurs, de débutants, que nous sommes :)
A la base, on devait partir le 10 Juin. Helas, des glandus faisaient grêves…. :/ On a dû reporter. Finalement je dirais presque tant mieux ! On a économise de l’argent, et on a fait bon voyage en covoiturage.

Du coup, on est parti le Jeudi 16 Juin, en commençant par du bus, du tram puis le covoit’. La route est passé sans que nous nous en rendions compte. On a discuté de tout et de rien, c’était vraiment cool. Arrivé au Puy en Velay, pas le temps de discuter il est déjà 14h30, il faut commencer à marcher.
Comment dire…. Le Puy nous a mis tout de suite dans le bain !! C’est parti pour de la montée, direct comme ça, à froid ^^ Et ça presque sur les 4 heures de marche ! Nous avons mangé sur le haut du Puy, avec la vue sur le village. On a croisé des zigotos du coin, des jeunes à vélo, qui avec leur portable on mis le générique de Oui oui et sont passé 2-3 fois à côté de nous… Perso’ j’ai pas compris le délire mais bon xD C’est la racaille du Puy en Velay je pense ^^
Bref, nous avons traversé Coubon et la Loire, on a croisé des biquettes noires !! Je n’en avais jamais vu avant. Même pas eu le réflexe de les prendre en photos ^^
On a vu nos 1eres vaches de la rando’ !!
On a donc marché 4h, pour 15,3 kilomètres. Et nous sommes arrêté vers le bois Royer pour poser la tente à l’abris des regard, un peu avant le Monastier donc.
Le temps de se poser, de faire nos petits calculs, de noter des choses dans mon carnet, et on dormais déjà vers 19h30/20h ^^

(Le paysage peu après avoir passé le Puy en Velay, La Loire à Coubon, notre 1er bivouac dans la forêt Royer.)

 

Le Vendredi 17 Juin, nous nous levons très tôt… Oui c’est dur de bien dormir dans la tente, du coup levé à 5h30. Le temps de tout remballer, nous avons démarré à 6h30. Et bien entendu, on commence la journée avec une super montée ^^ jusqu’à l’Herm, et après l’Herm !!
Par contre, après Le Mont, la marche est cool, plus ou moins plat, et en corniche, j’ai beaucoup aimé cet endroit là, jusqu’à arriver au Monastier. Là on a rempli nos poches d’eau et les bouteilles. On c’est acheté 2 pains au chocolat que nous avons mangé après le Monastier, vers le moulin de Recoumene. Là nous avons croisé quelques marcheurs dont un groupe avec un âne.
Puis reprise de la marche, jusqu’à St Martin de Fugères où nous avons manger un sachet de granola chacun… (Ce fameux granola, pas bon et tellement lourd -_- Si j’avais su… Jamais je ne l’aurais fait. C’est une des choses qui nous à emmerder tout le long… Trop lourd dans le sac… mais pas envie de le jeter parce que c’est calorique… et qu’on pourrait en avoir besoin xD) BREF !!
Reprise de la marche, en approche de Goudet. Un très joli village mais qui se mérite ! Voila la descente méga casse gueule ^^ Elle se fait hein, mais faut pas y aller trop vite :) Le village en lui même vaut le coup, traversé par la Loire… C’est un des seuls endroits où j’ai pris le temps de prendre deux photos xD Pour dire… !
On a continué, avec de belles montées encore. Contente de trouver une fontaine à Ussel (et des toilettes !)

A la base, notre but c’était un peu d’aller jusqu’au lac du Bouchet… (Un peu comme Stevenson…) sauf qu’on c’est rendu compte que ça faisait loin. Du coup on a changé de lac, et on est allé jusqu’au Lac Pechay, dans une petite forêt pour poser la tente. Arrivé vers 17h30, les pieds en compote, il faut le dire. Début d’ampoule, début des courbatures. Le truc cool, c’est que la tente est pas compliqué à mettre en place. Une fois dedans on en sort plus haha sauf pour faire pipi :D
Comme la « nuit » dernière, pas mangé grand chose, calcul et notations… Donc 11 heures de marche (bien qu’il faille soustraire le temps des pauses.) et 24,8 kilomètres.

(Une partie de la montée après l’Herm, Le début de la descente avant Goudet (oui oui on ne voit pas la suite de la route ^^, et notre campement proche du lac.)

 

Le Samedi 18 Juin, on se réveille, 7h, avec des averses de pluies, qui n’ont pas cessé depuis la nuit. Du coup pas super motivé il faut l’avouer, mais comme il y a une course d’équitation qui se prépare au lac on est bien obligé de se bouger xD Du coup 7h45 on est parti !!
Le GR nous fait passé dans des chemins étroits remplis d’herbes hautes toute mouillées… je vous laisse imaginer l’état de nos pantalons !! Je vous laisse imaginer l’état psychologique de Mr Cham… -_-
Arrivé à Preyssac, on c’est limite trompé de chemin !! Heureusement une petite dame est sorti de chez elle est nous a demandé « Vous êtes perdoue ? » (oui oui, perdoue, ça nous a mis la joie au cœur ce petit accent ^^) Et elle nous a indiqué le bon chemin :)
Arrivé au Bouchet Saint Nicolas, petit arrêt dans une épicerie : Du pain, du jambon, du saucisson, du fromage et nous voila repartie de ce village frigorifique ^^

Jusqu’à Landos c’est cool, c’est du plat. Par contre c’est la pluie, et ça… on apprécie moins !! Nous avons aussi fait la rencontre d’une jolie petite vache fugueuse !! (Elle a raison, qu’elle s’en aille, loin, vite ! Qu’elle sauve sa peau !!)  Bref, Landos, village des familles ^^ des jeunes qui jouent sur le stade sous la pluie (ils doivent être habitué à la pluie xD) C’est pas rassurant pour nous !! Nous passons quelques villages, dont un qui se termine avec une énorme descente et une énorme montée… bien entendu ^^ L’un ne va pas sans l’autre :)
On est trempé, on ne trouve pas un endroit pour s’abriter un peu, pas même un abris bus… Du coup on se concerte un peu… « La nuit sous la pluie, les vêtements mouillés, tu crois que demain on va avoir la foi ? On va pas attraper la mort ?
– On est d’accord, je regarde le livre pour voir s’il y a des gîtes ou hôtel à proximité »
On se décide pour 2 nuits d’hôtel, parce que le temps prévu pour le lendemain est aussi pourri…
« Allo, maman, aide nouuus » ^^ Une fois les informations en main, on est un peu plus rassuré sur notre sort, un peu de motivation est revenu en moi parce que je sais que le soir nous serons au chaud, mais surtout au sec :) Mais il nous reste quelques kilomètres à faire pour ça.
Nous commençons à avoir la vue sur le lac de Naussac (de Langogne quoi…) nous marchons jusqu’à Pradelles. On se rend compte que l’hôtel c’est pas plus mal, parce que la forêt où on pensait poser la tente a été comme rasé xD
Arrivé à l’hôtel l’arche, pensant que c’est bon, on est au chaud on y reste, nous avons eu une petite suée quand le Monsieur nous a dit : « Par contre la carte marche pas ici, et pour retirer il faut aller jusqu’à Langogne…
– Heuu… comment vous dire que si on va jusqu’à Langogne on ne revient pas :D
– Bon, on va essayer quand même ! »
Bizarrement ça a marché… xD M’enfin…. Chambre avec vue et douche deluxe moi je dis OUI ^^
Dur dur de se poser et de ressortir acheter à manger haha mais il le fallait bien !! Du coup petit tour à la boulangerie du coin. (Que je ne conseille pas vraiment :/)
Donc nous avons marché 8h30 et parcouru 24.8 kilomètres.

3ieme jour

(Une vieille pancarte, A Le Bouchet Saint Nicolas : La statue de Stevenson et de Modestine son ânesse, d’ailleur je trouve ça pas cool que Modestine soit presque pas visible… La vache fugueuse, Le chemin trempé xD.)

Le Dimanche 19 Juin : Halelujah jour de repoooos !! xD Nous sommes juste sorti au Vival acheter à manger pour le midi et soir ! Et surtout prendre 2 tablettes de chocolat (je crois qu’elles nous auront quasi sauvé la vie xD) Bon donc ça, et on a dormiii une bonne partie de l’après midi xD

Le Lundi 20 Juin, reprise de la marche à 7h45, sortie de Pradelles tout allait bien, puis d’un coup, douleur au pied pour Mr Cham, et barre qui tire dans la cuisse pour moi… Ça s’annonce compliqué mais on y va au mental et on se force ^^ Du plat jusqu’à la descente de Langogne, petit passage le long de l’Allier, puis passage dans le centre. C’est la 1ere VILLE que nous traversons depuis le début. Le centre est vraiment sympas. Je pense que nous reviendront pour visiter vraiment. Puis entame de la montée de Langogne ^^ Elle est sympas celle ci aussi xD
La montée de St Flour aussi fait bien mal !!
Dans la journée Mr a piqué sa crise, il a balancé des granolas xD A menacé de jeter ses baskets haha et moi… j’ai fais ma crise de larmes à Fouzilhic. Pourquoi ? Parce que j’avais mal, parce que j’avais faim, et parce qu’on avait pas fait d’arrêt. Nous n’avions pas acheté à manger à Pradelles parce qu’on savait qu’à Langogne il y aurait de quoi. Et nous n’avons rien acheté à Langogne parce que Monsieur c’est dit qu’on trouverai dans les villages d’après… Je l’ai écouté, je n’aurais pas dû ^^ Du coup on a mangé 3 gâteaux qui nous restaient, un peu de chocolat. Nous n’avons pas trouvé d’eau sur la journée. Nous avons marché longtemps ^^ Avec moultes descentes et montées… Cheylard l’Évêque est un tout petit village perdu dans un creux. Nous avons continué à marché un peu sur la route forestiere, et avons fait notre 1er repas chaud : de la semouuule ^^ Ça a fait du bien !!! Mais ça nous a usé un peu d’eau… Bref, on en avait besoin !! xD Puis nous avons continué à marcher, notre but était de dépasser le hameau de Espradels, et de nous rapprocher le plus possible du Luc. Nous nous sommes arrêté à 500 mètres du Lac de Louradou. Dans une jolie petite forêt.
Nous nous sommes installé à 17h45, donc 10h de marche et 28 kilomètres de parcourus.
J’ai très mal dormi, impossible de trouver une position où je n’avais pas mal à la cuisse xD Mais je me rassurais parce que le lendemain on serait dans un vrai lit xD

4ieme jour

(Les paysages tout au long de la journée.)

 

Le Lundi 21 Juin, je ne sais plus à quelle heure nous sommes partie, j’ai complètement zappé de le noter. Bref, le lac était en effet juste à côté. Le chemin était plat jusqu’à se qu’on descende puis remonte au niveau des ruines du château du Luc. Entre temps on a eu le plaisir de croiser une petite biche :) Pas eu le temps de la prendre en photo.
Arrivé au Luc…. comment vous dire…? Nos poches, nos bouteilles d’eau étaient VIDE… On s’attendait à trouver, au moins, une fontaine… mais non… Le cimetière n’étant pas indiqué, on savait pas qu’il y en avait un… BREF, on avait soif bordel xD On a eu soif quasi toute la journée !!! On a traversé deux ou trois villages oui, mais la plupart des fontaines sont notés non potable. Les cours d’eau sont présents, mais les vaches aussi… Pas envie d’être malade, de choper je n’sais quelle maladie… Bon, on avoue, on a craqué nos slips, on a remplis UNE bouteille et on y a mis des micro purs. Mais sérieusement les gars… vous savez, vous en faites la pub, vos gîtes en vivent, vous savez que le GR passe dans vos villages… faite quelques choses pour qu’on puisse au moins remplir nos bouteilles.. Ayez une épicerie tout les X villages qu’on puisse acheter un peu à manger… S’il vous plait xD Donc oui… nous avons passé la journée avec une bouteille à se partager, avec des montées de folies, un soleil de malade xD Et…. 1 tablette de chocolat pour manger xD Cette journée aurait pu être la plus cool, la moins compliqué et plus agréable, mais finalement ça a été un peu notre calvaire… Mr Cham m’a même ordonné de lui donner des choses de mon sac pour qu’il soit moins lourd !! (C’est à ce moment là que j’ai compris que c’était notre dernier jour de rando’.) Bref, les paysages sont beaux, comme je le disait ça aurait pu être un jour parfait… xD L’arrivée à l’Abbaye fut un énorme soulagement. Ça voulait dire un vrai repas, et de l’eau à volonté…
D’ailleurs… Quand vous avez presque rien bu de la journée, ne vous jetez pas sur l’eau après… j’ai fais l’erreur, j’ai pu presque une bouteille entière d’un coup… je l’ai vomis xD Et vomir de l’eau c’est pas terrible en fait xD
Bref, nous sommes arrivé vers 15h30 je pense, du coup le temps d’attendre l’ouverture on c’est posé sur un banc on a quitté nos chaussures et c’était la re-vivance ^^
La douche était la bienvenue. Le repas était délicieux. On a pu discuter avec les gens de notre table et ça, c’était vraiment cool… Des gens d’un peu partout, un Allemand, des gens de la vallée du Rhône, des alsaciens ^^
Puis nous avons été à la recherche du réseaux pour avoir les horaires des trains du lendemain xD Et là c’était « marrant »… impossible de trouver. Heureusement que la dame de la vallée du Rhône était gentille, elle m’a proposé d’elle même son téléphone qui captait ! Halelujah Merci madame ^^
Bref, finalement, au lit à 21h haha. La nuit fût meilleure que dans la tente c’est sur, mais toujours compliqué de trouver une position agréable….

5ieme jour

(Le lac de Louradou, La vue au col d’Espervelouze, l’Abbaye, Un troupeau d’vache qui passait par là.)

 

Le Mercredi 22 Juin, nous nous sommes levé vers 7h30 je pense, et sommes partis pour la Bastide. Petite péripéties du matin, nous nous sommes rendu compte que la veille on c’était trompé de chemin du coup on a failli prendre un autre mauvais chemin le matin xD Il fallait juste remonté celui que nous avions pris la veille. (Enfin, moi j’avais capté la veille qu’on c’était trompé, qu’on avait pris la variante, mais le chéri, tellement sur de lui, m’a assuré que non, donc le lendemain forcement, on s’y retrouvais pas ^^) Bref, arrivé à la Bastide vers 8h20. Et en attente du train de 9h58 et retour à la maison :)
Nous avons fait 116 kilomètres.

Ce que j’en retiens :  C’est une expérience. Perso’ j’avais dit au chéri qu’on devait commencer par des randos de 3 ou 4 jours pour commencer. Il n’a pas voulu m’écouter, on a donc fait la moitié du GR 70 (à peu près). J’ai des choses à changer dans mon sac, c’est sur. Je tiens la route. Oui je suis pas sur que tout le monde puisse faire ce qu’on a fait, dans les conditions où on l’a fait. Je ne suis pas déçu de m’être arrêté là. Parce que dans ma tête j’aurais voulu m’arrêter même avant xD Mais je me suis poussé au cul. Maintenant il va falloir taper la suite, en Septembre normalement xD

Randonnée : Gorges de Colombières. Le 05 Mai 2016.

Les gorges de Colombières.

 

Jeudi, on a fait notre petite rando’ de la semaine ^^ Plus courte que celle de la semaine dernière, mais plus dur ^^ Nous ne l’avons pas fait dans le sens habituel. Pourquoi ? Parce que nous ne payons pas pour randonner. Randonner pour nous c’est se sentir libre… Donc impensable de payer pour ça… Donc on a trouvé un parking sur la commune de Rosis, au col des Avels. Et c’est de là que nous avons commencé. Direction Colombières sur Orb, par le chemin des Fleysses.

(Petite vue sur le chemin.)

 

Aucune difficulté ici, même là descente est cool. (Enfin en tout cas c’est mon ressentie) En plus du moment où on voit le refuge de la Fage, jusqu’à juste avant la descente, on a été accompagné par un groupe de mouflons :) A un moment donné deux d’entre eux, un petit et son parent ^^, sont passé vraiment tout prêt de nous, genre 5 mètres, ils ont traversé le chemin comme ça : « Coucou les copains ! »

(Coucou les mouflons !! Bon, j’avoue, c’est pas la méga qualité, ils étaient loin un peu là.)

C’était vraiment trop cool !!!

Bon, donc la descente, puis arrivé au croisement, surement au niveau de la carte, on c’est un peu planté, au lieu de coupé par le GR, on a pris la route et longé la Borie du Gardien. Pas un gros détour, et du coup la fin de la descente a été moins rude, puisque plus longue. Là on arrive dans la ville de Colombières sur Orb, on traverse le pont avec ces superbes cascades.

SONY DSC

(Les cascades de Colombières sur Orb.)

 

On suit le panneau du parking pour retrouver une carte (la même en fait). Et là… début de la montée… début de ma mort ^^ Ça commence par des marches, puis ensuite c’est juste le chemin qui monte… On entend l’eau au loin, mais pas si loin que ça… J’ai fait pas mal de micro pauses, j’ai été doublé par des enfants ^^ Par une fille qui faisait le tiers de mon poids… J’ai croisé aussi une demoiselle qui a abandonné…Et comme j’ai déjà vécu ce qu’elle vivait là : J’ai aussi galérer sur d’autres randos… J’aurais tellement voulu la prendre dans mes bras et lui dire : « Mais non, continue, tu verras ça vaut le coup. On se sent tellement fort quand on a terminé… » Mais j’ai pas osé, parce que je puait ^^ et que je la connaissait pas cette demoiselle…. Bref, j’ai eu de la peine pour elle un peu :(
On a quand même continué nous… On a pas vu la fontaine d’Arles… Aucune idée de où elle était… Par contre on a fait une pause au niveau des Troglodytes, qui sont à gauche sur le chemin et pas à droite comme marqué sur la carte IGN. Bande de menteur ^^
Sur le chemin quelques fois il y a des portions qui m’ont « effrayé » parce qu’en booordure de chemin, renforcé par des tiges en fer… J’étais pas rassuré du tout ^^

(Les portions effrayantes ^^.)

Puis on arrive ENFINNNN à voir l’eau, les cascades et tout. Le problème c’est qu’il y avait beaucoup de monde, pour pique niquer ou quoi…. Là j’ai donc re-dépasser les enfants, la fille qui faisait le tiers de mon poids… Lalalèèèreuuuh !! On a même pas mangé sur place, on a continué notre route, qui longe les cascades et tout. C’est vraiment sympas comme endroit hein. Mais trop proche de la fin de la rando… donc forcement il y a trop de monde et nous le monde on aime pas trop ^^ Donc on a fini notre rando’, qui passe dans le refuge de la Fage, en rénovation apparemment, il sera sans doute prêt pour cet été ?! Cet endroit aussi est sympas :) il reste quelques centaines de mètres pour arriver jusqu’au parking et voila :)

 

(Le refuge en fond, et le ruisseau d’Arles. Plus bas il était bien plus imposant, mais comme il y avait des gens, on a pas pris de photos…)

 

Bon, j’ai essayé de prendre des photos hein, mais au niveau de la montée c’était plus possible haha !! Quand je souffre, je pense plus aux photos :D J’en suis même à me maudire de prendre mon appareil photo, il est lourd, ça fait plus de poids à porter lààà ! ^^

Finalement on a marché 4h20. Je ne saurais pas vous dire combien de kilomètres… mon podomètres dit 15.400 kilomètres, Google dit 12 kilomètres… Et pour la difficulté, la descente ça va, la montée, je pense qu’il faut un peu d’entrainement ou un bon mental. Voila voila ^^ C’est pas super bien indiqué en début de rando’ il n’y a que des cartes à Colombières. Mais c’est le balisage jaune :)

Sans titre 1

(La carte sur google : https://goo.gl/maps/dGnxK3jcj8R2 Pour la carte IGN c’est la : 2543 OT)

 

Randonnée : Séranne Pontel. Le 29 Avril 2016.

Circuit Séranne Pontel.

 

Voila le premier article sur une de nos randonnées. Je ne sais pas exactement quelle forme je vais lui donner. Je ne suis pas sûr de pouvoir vous donner beaucoup de détails. Mr Cham’ serait plus apte à vous dire quel genre de forêt nous traversons etc… Moi je vais vous donner mon ressenti sur ce que j’ai pu voir, ressentir, le pourquoi j’ai aimé cette randonnée ou pourquoi je m’en serait passé… Bref, on verra ça tout au long de cet article du coup ^^

Pour cette rando’ nous nous sommes garé au parking de la source de la Buèges. (A 170 mètres d’altitude.) Et nous avons commencé à marcher. Au niveau du croisement de la route il y a des pancartes pour connaitre le balisage tout ça tout ça.

IMG_8810

(Balisage jaune.)

Donc nous avons suivi notre balisage, nous passons sur un chemin découvert, jusqu’à ce qu’on arrive dans le village de Pégairolles De Buèges. Première difficulté : le village est situé sur le haut d’une « colline » qu’il faut grimper ^^ puis redescendre aussi. Le balisage est toujours présent dans le village, il faut regarder au sol, quelques fois c’est un peu effacé mais visible.

Ensuite nous descendons, on entre dans une forêt et on entend pas très loin l’eau, mais on ne la voit que plus tard, un petit ruisseau… que l’on a traversé d’ailleurs.

Sur quelques 4 ou 5 kilomètres il n’y a pas de grande difficultés, c’est du faux plat et ça se fait assez facilement. Sur le chemin on croise la route d’une source d’eau.

A un moment donné on sort de la forêt, on aperçois des maisons sur la droite, ce sont les Thiéres. On continue encore un peu sur ce chemin puis on atterrie sur le route D122. Nous allons commencer à monter. Alors forcement marcher sur du goudron c’est pas terrible, mais ça ne dure pas longtemps. Arrivé au Col Des Lavagnes, 559 m d’altitude, on se retourne, parce que la vue est magnifique !! On voit loin, c’est beauu !!

(Je suis désolé, j’ai pas beaucoup de photos, j’ai du mal en rando’ à penser à prendre des photos, il faut que je change ça ^^)

On continue de marcher sur la route quelques minutes puis sur la droite on prend un chemin amenant au Mas Aubert. Et là on prend son souffle pour LA montée de la rando’ ^^
Pas tant le fait qu’on monte beaucoup, parce qu’en fait on monte moins que la première partie. Mais surtout qu’on monte de 200 mètres en beaucoup moins de distance, donc c’est bien plus raide. Sur le chemin nous avons fait la rencontre d’un lézard vert vraiment pas farouche. On a pu s’approcher de très prêt pour le prendre en photo, puis nous l’avons laissé tranquille.

SONY DSC

(Lézard vert.)

On a mangé juste avant la citerne, à la fin de toute montée possible ^^ Au niveau d’un col à 694 m. On est resté là un petit moment, il y avait une espèce de mare avec des grenouilles qui chantaient :) Par contre du vent et un peu frais donc le gilet était de mise ^^

IMG_9034

(C’est ici que nous avons mangé.)

Ensuite on a fini notre rando, on a croisé la route de la citerne avec une plaque en hommage à des hommes morts pour la France. Puis en avant la descente, qui fait bien fonctionner les genoux ^^ Avec une superbe vue sur le village et au loin le Pic Saint Loup. Ensuite retour sur la route, et nous avons préféré finir par la route que de remonter dans le village, on en avait pleins les jambes ^^

SONY DSC

(La vue en descendant. Au loin le Pic Saint Loup et l’Hortus, et le village en dessous : Pégairolles de Buèges.)

Une randonnée de 5h pour 18 voir 19 kilomètres. Pour la difficulté je dirais que c’est plutôt moyen que difficile. Après je sais pas si c’est parce que je commence à être entraîné ou quoi… Il y a de jolies vues, pas beaucoup de monde. Par contre prévoyez la crème solaire. Je suis revenue complètement rouge des bras :D

(Voila pour la carte sur google maps : https://goo.gl/maps/BV8od7cY5ek Comme ça si ça peux en aider certains à retrouver le PR sur IGN ça sera déjà ça ^^)

Gaufres salées aux légumes. (Végétarien.)

« Gaufres salées végétarienne.« 

 

Pour 16 petites gaufres il te faut :

250 gr de farine———350 ml de bière
50 ml d’huile————1 c.c de sel
1 sachet de levure——-340 gr de courgette râpées
340 gr de pomme de terre râpées.

 

Donc pour commencer tu râpes tes pomme de terre et ta courgette.
Ensuite dans un saladier tu vas mettre ta farine, ton sel et ta levure (qui est, je pense, pas forcement utile, moi je l’ai mise parce que ma bouteille de bière était ouverte depuis 2 ou 3 jours) puis tu ajoutes ta bière et ton huile et tu fouettes. Une fois que c’est homogène tu peux ajouter tes légumes. Et tu cuits tes gaufres au gaufrier. (J’ai aussi triché, j’ai ajouté une boule de mozza râpée dans la pâte :D)
J’ai tout préparé en début d’après midi donc le soir pour réchauffé je les ai passé au grill pain.

 

On a aimé Voila une recette simple, végétarienne et je dirais assez diététique, pas trop grasse. Nous on a mangé ça avec  du saumon fumé. Donc c’était plus végétarien xD Et ça change, des gaufres salées.
On a détesté Bah en fait j’ai été un peu obligé de les passé au grill pain parce que ça avait pas l’air méga cuit dedans xD

Provence-Alpes-Cote D’Azur. Le 14 et 15 Avril.

Sisteron et les Gorges du Verdon.

 

Nous sommes partis en semaine cette fois ci parce qu’en fait on a profité que le chéri devait faire un truc sur Gap, pour rester dans le coin quelques jours. Donc on est partis le Mercredi 13 Avril en début d’après midi, pour arriver là bas le soir. (Bah oui, quand on peut éviter les autoroutes nous… ^^). A savoir que la région de Gap, le lac et au dessus nous l’avons déjà fait l’an dernier. Alors on était partis pour se faire la partie en dessous ^^

Donc le soir nous avons dormis à Gap, au Première Classe, qui est très cool, on a eu une chambre avec une salle de bain neuve et spacieuse, et ça c’est le bien ^^ Pis le matin, quand la brume est partie et qu’il fait beau, il y a une superbe vue :)

SONY DSC

(Vue du parking de l’hôtel.)

Donc la  matinée je l’ai passé à attendre que le  chéri fasse ce pourquoi on était venu à la base. Et un peu avant midi, nous avons commencé notre journée de « visite ». Surtout du road trip cette fois ci, on c’est quand même rarement  arrêté donc bon. Mais comme d’habitude, on repère des choses qu’on pourra peaufiner la prochaine fois.
On est donc passé par Tallard, et sommes descendu jusqu’à Sisteron, où nous nous sommes garé (Aaaah les parkings gratuits, je vous aimes ^^), à pied nous sommes monté à la Citadelle, que nous n’avons pas visité, juste fait le tour. En fait, ayant fait celle de Namur gratuitement, on c’est dit que 6€50 c’était cher payé pour voir quelque chose qu’on connaissait déjà un peu. Donc on a fait le tour, on a eu la vue sur le centre ville, et de l’autre côté sur la Durance et un peu sur le rocher de la Baume. Puis nous sommes redescendu à la voiture. En fait, on commençait à avoir faim, alors on a loupé le centre ville à pied qui, rien qu’en voiture, en jette. Donc je pense qu’on reviendra à Sisteron, au moins pour faire le centre.

(Rocher de la baume, en descendant de la Citadelle.)

Nous avons repris la route, à la recherche d’un magasin ouvert pour faire trois courses, et soit on les loupait soit ça nous plaisait pas, je sais pas ^^
On est passé par Château-Arnoud-Saint-Auban où j’aurais voulu manger au bord du Lac de L’escale (mais apparemment il était à sec ^^) Donc on a continué à faire notre route, toujours à la recherche de pitance, mais en allant en direction de ce qu’on voulait voir, c’est à dire : les Mées. Et là on a trouvé un petit Inter’… vide ^^ Et on a mangé sur une aire, juste aux pieds des rochers des Mées.

(Les Rochers Des Mées.)

A la base on voulait faire la promenade du sentier des  pénitents, qui doit passer proche des Mées, mais en voiture, pour se garer, on a suivi les panneaux, sauf qu’au moment de passer devant le camping municipal, avec le parking, on c’est pas rendu compte que c’était un camping, alors on a continué à rouler xD on c’est retrouvé à pétaouchnoque ^^. Ce qu’il y a de bien c’est que du coup on a pu voir qu’il y a moultes randonnées dans le coin :) Du coup, on a fait demi tour et vu l’heure on c’est dit qu’il valait mieux continuer la route vers l’hôtel à Manosque.

En faisant un gros détour par Malijai, je ne sais même pas pourquoi xD Puis en s’arrêtant au Prieuré de Ganagobie, où il y avait pas mal de monde, et de chemin de randonnée… Puis c’est là aussi que tu te rends compte que les gens de cette région n’ont pas les mêmes habitudes que chez nous : Les gens, là bas, ils sortent de chez eux, et vont en nature, pour pique niquer, balader… Bon en même temps, le temps et l’environnement s’y prête :) Moi, je suis un peu amoureuse de cette région maintenant ^^ Bref, on y est resté une heure à balader haha !!
Ensuite, direction l’hôtel Ibis Budget de Manosque, sans autres arrêts.

 

Le lendemain, au programme, les gorges du Verdon, et une marche. Mais, comme on a mis une plombe pour faire les Gorges… La marche on se l’ai gardé pour une prochaine fois haha !!!
De Manosque, on est passé par Gréoux-Les-Bains, qui à l’air plutôt sympas. Ensuite Esparron-de-Verdon, Montpezat (que j’ai pas aimé) et Baudinard Sur Verdon, où nous avons fait un premier arrêt. Nous aurions aimé marcher jusqu’à Notre Dame De Baudinard, mais comme on savait pas à combien de distance elle était, on est juste allé au belvédère dans le village, avec la vue sur les montagnes. (Et je viens de me rendre compte que si, au lieu de retourner sur nos pas, on avait continué on aurait pu même y aller en voiture à Notre Dame xD Bref, erreeuuuuur ^^) Donc, nous sommes revenu sur nos pas, pour passer proche du barrage Ste Croix. Ensuite, direction Bauduen, Les Salles Sur Verdon et Aiguines, pour enfin démarrer les Gorges Du Verdon : rive Gauche.
Mon ressenti sur ce côté : Il y a peu de points de vue qui vaillent le coup, mais quitte à y être autant le faire. Au niveau des balcons de la Mescla, c’est très joli, et le Pont de L’artuby, quand il y a de l’eau ça doit être sympas.

(Pont de l’Artuby.)

(Vue des balcons de la Mescla.)

Pour rejoindre la rive Droite, on est passé par Trigance. Et là quasi tout le long c’est beau. Il y a un endroit, juste après un tunnel avec un panneau : Belvédère du couloir du Samson : N’hésitez pas à y aller, c’est super beau (avec plein de chemin de randonnées encore, et LE couloir ^^) Ensuite un peu plus loin en voiture il y a l’auberge du point sublime, on c’est arrêté ici aussi, on est allé voir le point sublime et la stèle, ça prend 5 à 10 minutes et c’est un bon point de vue. J’ai pas compté mais sur tout le long on c’est arrêté souvent aux multiples belvédères… Puis on a pris la route des crêtes, (faut faire gaffe, si on veut la faire en entier, il y a un sens a un moment donné, il faut la prendre au début du village de La Palud Sur Verdon dans le sens dont nous avons pris les rives.) Nous avons eu de la chance sur cette route, arrêté à un des belvédères, un aigle a volé juste à côté de nous, à genre quelques mètres, il était ENORME, magnifique !!!

(Vue des Gorges par la route des crêtes.)

Et après ça, on devait s’arrêter au Col de l’olivier où se trouve beaucoup de départs de randonnée dont le sentier des pêcheurs mais si on voulait être de retour à la maison avant 22h, on devait remettre ça à plus tard, donc on c’est juste arrêté pour manger et commencer la route pour le retour maison, en passant un peu encore proche du lac Ste Croix mais sans autoroutes ^^

(Vue d’une partie du lac Ste Croix.)

La pâte à cigarette.

« La pâte à cigarette.« 

Il te faut :

30 gr de sucre glace———-.——30 gr de beurre
1 blanc d’œuf (environ 35 gr)—–35 gr de farine

Tu fais fondre ton beurre et tu laisses tiédir. Pendant ce temps tu vas peser tes autres ingrédients.
Quand c’est fait, tu ajoutes au beurre le sucre glace, tu mélanges, puis tu ajoutes le blanc d’œuf, tu mélanges, puis la farine et tu mélanges encore.
La pâte à proprement dites et prête, tu peux mettre ça dans une petite poche à douille, et au frigo pendant une vingtaine de minutes.

Mais tout dépend ce que tu veux en faire, tu peux y ajouter un arôme ou du colorant (pour les tâches du fraisier roulé par exemple).

Restera plus qu’à mettre ça comme tu veux sur une plaque silicone, puis au four préchauffé à 180°c pendant 10 à 15 minutes.

SAM_5823
On a aimé  C’est une bonne recette pour ce servir des blancs d’œufs que tu as en rab. On peut faire plusieurs choses avec, comme des langues de chats, ou des cigarettes (Tu sais comme dans les glaces là ^^) même si ça demande surement du matériel et de l’entrainement :) Tu peux aussi faire toute sorte de déco pour des gâteaux… Bref, une recette assez utile :)
On a détesté  Tout dépend ce que tu veux faire avec il faut vraiment faire gaffe au temps de refroidissement. Mais sinon rien de foufou ^^

 

Fraisier façon roulé. (Recette de la crème mousseline et la pâte cigarette)

« Fraisier façon roulé.« 

 

Pour un gâteau avec les tâches, il faut faire 3 préparations : La pâte à cigarette (les taches), le roulé, et la crème pâtissière mousseline.

SAM_5774

Je vais donc te donner la recette dans l’ordre que je l’ai faite.

« La pâte à cigarette.« 

Il te faut :

30 gr de sucre glace———-.——30 gr de beurre
1 blanc d’œuf (environ 35 gr)—–35 gr de farine
Du colorant de la couleur que tu veux.

Tu fais fondre ton beurre et tu laisses tiédir. Pendant ce temps tu vas peser tes autres ingrédients.
Donc quand c’est fait, tu ajoutes au beurre le sucre glace, tu mélanges, puis tu ajoutes le blanc d’œuf, tu mélanges, puis la farine et tu mélanges encore. Reste le colorant. Perso’ c’est du gel, j’en ai mis pas mal parce que la 1ere fois que je m’en suis servie ça n’avait pas fait grand chose ^^
Tu mets le résultat dans une petite poche à douille, et au frigo pendant une vingtaine de minutes.

Tu peux faire un peu de vaisselle pendant ce temps, et préparer les ingrédients de la crème mousseline.

« La crème mousseline.« 

 

Il te faut :

500 gr de lait (de soja)————-2 fois 75 gr de sucre
De la vanille———————-—-80 gr de jaune d’œuf
55 gr de maïzena——————-2 fois 110 gr de beurre
300 gr de fraises.

Tu mets ton lait à chauffer dans une casserole, avec ta vanille pendant 10 minutes (en gousse, liquide, ou en poudre c’est toi qui voit avec ce que tu as).
Au bout des dix minutes, tu ajoutes 75 gr de sucre dans le lait.
Dans un récipient tu mets 75 gr de sucre, la maïzena avec les jaunes d’œufs et tu fouettes.
Tu portes ton lait à ébullition et tu le verses sur ton mélange, tu fouettes bien, puis tu remets sur le feu, (minimum 1 minute 30), quand c’est fait tu ajoutes 110 gr de beurre en dés, tu mélanges. Quand c’est homogène, tu places ta crème dans une « barquette », tu filmes et tu mets ça au congel pour 5/10 minutes.

Pendant ce temps, tu peux prendre ou une plaque spéciale pour le roulé, soit une plaque du four, où tu poses du papier cuisson beurré, et par dessus, avec ta douille, tu peux faire tes taches ou ce que tu veux :) Puis tu mets ta plaque au frigo pour 1 heure.

Disons que ça t’as pris 5 ou 10 minutes. Tu prends ton robot, ou juste ton batteur électrique, tu mets dans le bol les derniers 110 gr de beurre, en dés et tu le crèmes. C’est à dire que ton beurre va être pas en pommade mais presque. Puis tu ajoutes, en quatre fois, ta crème pâtissière, elle va blanchir un peu. Du moment que tout est homogène c’est que c’est prêt.
Tu coupes tes fraises en morceaux de la taille que tu veux (perso’ je les ai coupé un peu petit, c’est plus simple pour roulé le gâteau ensuite.) Une fois coupé,tu les ajoutes à la crème, mais mélanges à la maryse, tu abîmeras moins tes fraises.

Tu réserves au frais et tu passes au gâteau.

« Le roulé.« 

Je te laisses aller voir ICI.
Tu as juste besoin de le mettre par dessus les tâches et hop au four 10/15 minutes. En sortant tu le roules avec le papier. Tu laisses refroidir. Une fois plus frais tu peux y mettre la crème mousseline, tu ré-enroules et au frigo. :)

SAM_5778

 

On a aimé J’adore la crème pâtissière haha !! Et au soja : aucune différence de gout. Aussi bon qu’un fraisier.
On a détesté C’est hyper gras. Les fraises ont pas encore leur super gout. Et c’est quand même un peu long à faire. Mais ça vaut le coup.

Avignon et le Luberon. Le 25 et 26 Mars.

Avignon et le Luberon.

Nous avons démarré par Avignon. Nous y sommes allés dans le but bien entendu de voir ce fameux Pont d’Avignon. (En vérité le Pont Saint Benezet) et le Palais des Papes.

Sachez qu’à Avignon, il y a deux parkings gratuits avec navettes gratuites pour se rapprocher du centre. (Nous nous sommes garé à celui de l’île Piot et avons fait le chemin à pied, c’est vraiment pas long, puis ça permet d’avoir une vue sur le Pont.)
Alors comment dire… Le pont de 22 arches dont il en reste 3… Un peu déçu, bien entendu. Même si on c’était renseigné. Mais on se dit que quand même… Ça a été construit, pourquoi on a pas essayé de le solidifier ou je ne sais pas moi ^^

SONY DSC

(Vue d’Avignon et du Pont St Benezet, à partir du Pont Daladier)

 

Bon, passons…Nous avons donc continué notre chemin en passant par la Porte De L’Oulle, en passant par les petites rues. Nous avons suivi les pancartes pour aller jusqu’au Palais Des Papes, en passant devant l’Hotel De ville, l’Opéra… C’est vraiment charmant, comme centre ville. La place du Palais est superbe, c’est spacieux, c’est clair, et les bâtiments autour reste dans le charme du Palais. (On passera outre le bâtiment en rénovation, c’est une bonne chose, c’était juste pas le bon moment pour avoir une place parfaite^^)

 

On a visité le Palais. Événement oblige, nous avons dû passer sous un portique, ouvrir les sacs et tout. Je suis bien contente que ce soit fait. Bref, donc on a pris nos billets d’entrées, et avons fait la visite. A peu près deux heures de visite, en marchant tranquillement et en lisant quasi tout.
Si je peux me permettre de donner mon avis… Si vous avez déjà fait la cité de Carcassonne, et le Mont St Michel… je pense que comme moi, vous serez déçu. J’ai trouvé ce palais un peu »vide ». C’est une suite de pièces assez banales, où on nous explique vite vite à quoi elles servaient. Il y en a 2 ou 3 peintes. Mais sans plus,je trouve même l’architecture assez banal. Je suppose que c’est à cause de la révolution, mais j’aurais aimé y retrouver du mobilier, des trouvailles des trésors des impôts dans leur salle, enfin… J’ai trouvé que payer 11€ par personne c’était beaucoup pour « si peu ».
Le palais est très beau de la place. Et je pense que ça suffit xD Désolé pour ceux qui ont aimé. Et je ne suis pas contre d’avoir leurs avis.

SONY DSC

(Le palais des Papes de la place.)

 

Bon après ça nous sommes monté un peu dans le jardin au dessus, puis nous sommes repartis en direction du Pont Saint Benezet, pour le voir de plus près mais nous ne sommes pas monté dessus… Ensuite nous avons longé un peu les remparts pour repartir en direction du parking. Les remparts sont jolies à voir aussi !

Donc nous avons repris la voiture. Un conseil, évitez de passer dans Avignon. C’est un bordel pas possible, à base de 3000 feux tricolores xD

Direction le Luberon : A la base nous devions aller jusqu’à Rustrel pour faire le Colorado, mais finalement nous avons fait un détour pour Gordes, l’Abbaye de SenanqueRoussillon et enfin nous sommes allé à Rustrel. Le problème c’est qu’on avait pas assez de temps donc on a seulement eu le panorama de Gordes, vu l’Abbaye de loin (qui doit être encore plus jolie quand les lavandes sont fleuris), et avons traversé Roussillon dans l’espoir de trouver un parking gratuit. Donc on a fait des repérages. Et idem pour Rustrel, vu l’heure on a seulement repéré les parkings gratuits. Puis hop direction l’hôtel, l’Ibis Budget à Apt.
C’est un hôtel très calme, avec parking privé, proche de restaurant et de magasin. Donc très bien.
On a commandé à manger chez Kimy Sushis. On a commandé sur internet et elle a oublié notre commande mais comme on a commandé tôt elle nous l’a faite vite vite :) C’était bon et frais.

SONY DSC

(A droite : Village de Gordes, en haut à droite : L’Abbaye de Senanque, En bas notre repas ^^)

 

Le lendemain on a donc fait le Colorado. On c’est garé dans le village, (non parce que 5€ pour 3h, merci mais non). Si vous arrivez tôt y a moyen de trouver une place assez facilement.
Donc du coup on avait pas de carte pour le chemin mais il suffit de suivre les panneaux ACR. Nous nous avons suivis le 1, puis sur le retour on est tombé sur le 2 alors on a suivi celui là et ensuite le 3 à rejoint… Donc on a marché tranquillement 2h30. On c’est régalé, c’est beau, et c’est pas le genre de paysage qu’on voit de partout. On a presque tout vu. Il nous manque le tunnel, mais aucune idée de là où il était ^^

SONY DSC

(Le Colorado de Rustrel.
A gauche : La cascade, en haut à droite : Les cheminées des fées, en bas à droite : Une partie du Sahara)

 

Nous avons repris la voiture, et retour à Roussillon, où nous nous sommes garé au parking des sages, touuut en bas du village. On a donc fait toute la monté à pied. Visité le village, qui est très sympas. Même si je suis un peu déçu de la petite église, BLANCHE à l’intérieur ^^ avec toute les ocres elle aurait pu tirer sa différence la dessus, mais non :)
On a pas fait le sentier des ocres parce qu’on paie pas pour faire un truc où on en a déjà fait un gratuitement et bien plus grand et qu’il y avait beauuucouuuup trop de monde^^

SONY DSC

(A gauche : Le clocher de Roussillon, en haut à droite : La vue du Belvédère sur le Mont Ventoux, en bas à droite : La place.)

 

Ensuite on est redescendu et comme il faisait bien beau, on c’est posé au parking à coté d’une vigne, et on a mangé là. Posé pendant deux heures, le temps de mangé, lire un peu et dormir ^^

Puis reprise de la route pour rentrer, mais en passant par les Alpilles, le village d’Eygalieres. Ça donne des idées, envies de randonner par là bas :)

Voila voila !! Du coup on a visité certaines choses, mais aussi reperé afin de revenir et en voir d’avantages.

Queue de lotte à l’armoricaine.

« La queue de lotte à l’armoricaine.« 

J’ai découvert cette recette en mangeant chez la grand mère du chéri il y a peut être un an. Et comme en ce moment j’ai des envies de poissons, crustacés et tout ce qui vient de la mer… J’avais envie d’essayer de faire cette recette moi même.

SAM_5713

Pour 4 personnes il te faut :

800 gr de lotte—,–.—1 gousse d’ail
8 petites tomates——1 gros oignon
2 feuilles de laurier1 c.s de concentré de tomate
1 c.c de sarriette—.—1 c.c de persil
1 c.c d’estragon—–.—2 c.s de whisky
250 ml de vin blancDe la farine
Du beurre—————De l’huile d’olive

Pour la lotte, demandes à ton poissonnier de la parer. Ça sera ça de moins à faire chez toi :)

En premier tu éminces ton oignon. Tu fais chauffer 1 c.s d’huile d’olive dans une casserole (perso’ je l’ai fait au wok) quand c’est chaud tu ajoutes l’oignon, et tu fais revenir. Ensuite tu ajoutes les tomates coupées en quart le concentré, le laurier, la sarriette, l’estragon, le persil, la gousse d’ail, un peu de sel et de poivre et tu laisses compoter à couvert pendant 20 minutes à feu doux.

Pendant ce temps, tu coupes la queue de lotte en morceaux assez égaux. Puis tu mets un peu de farine dans une assiette. Tu vas passer tes morceaux de lotte sous l’eau et les sécher avec du papier absorbant puis les rouler dans la farine.

Quand c’est fait tu mets 1 c.s d’huile d’olive dans une casserole, avec un bon gros morceau de beurre. Quand il est fondu, et que c’est assez chaud, tu fais revenir tes morceaux de lotte, il faut qu’ils soient dorés.
Quand c’est fait, tu ajoutes ton whisky (Normalement du cognac, mais je n’en ai pas) et tu fais flamber. Tu enlèves la lotte, et tu ajoutes le vin blanc.

Normalement les 20 minutes sont passés, donc tu verses le contenu de ta poêle dans la casserole (ou wok). Et tu laisses mijoter 15 minutes de plus, toujours à couvert.
Après les 15 minutes, tu passes au mixeur ta sauce à l’armoricaine. (En tout cas moi j’ai préféré faire ça, j’aime pas les sauces avec des morceaux ^^)
Puis tu remets à chauffer en ajoutant les morceaux de lotte, pour 10 minutes à couvert. Et hop c’est prêt !!
Nous on l’a mangé le lendemain.

A servir avec du riz c’est délicieux.

On a aimé C’est super bon. Même le chéri qui n’aime pas la tomate a aimé.
On a détesté Les recettes trouvé sur le net ne disent jamais de mixer la sauce ou quoi… Moi je préfère le faire, on trouve plus les peaux des tomates, c’est onctueux… Bref :) Puis… Normalement ça ferait une dose pour 4 personnes, mais nous on a mangé 2 morceaux chacun, du coup ça nous a fait 1 repas xD

Tarte au citron meringuée.

« Tarte au citron meringuée.« 

SAM_5699

Ça faisait longtemps que je voulais en refaire une ! Alors j’ai cherché moultes recettes en rapport avec les recettes du c.a.p pâtissier. Bah oui, quitte à faire une tarte au citron autant qu’elle soit aussi bonne que chez le pâtissier non ? ^^

Alors voila, pour une tarte il faut faire : Une pâte sucrée, une crème au citron, et une meringue italienne. Commençons donc par le début.

« La pâte sucrée.« 

Pour 2 fonds de tarte de 22 ctm, il te faut :

200 gr de farine—————80 gr de sucre glace
100 gr de beurre————–40 gr d’œuf (un petit œuf)

Si tu veux être au top du top, c’est quand même mieux de peser l’œuf. Alors tu vas tamiser la farine et le sucre glace, ensuite tu ajoutes le beurre en dés et tu vas sabler avec tes doigts, quand c’est fait tu ajoutes l’œuf, et tu mélanges encore, quand c’est homogène tu farines ton plan de travail, et tu « fraises » ta pâte, c’est à dire que tu la travailles en appuyant avec la paume de ta main puis tu la re-plis et ainsi de suite, jusqu’à ce que le beurre soit bien incorporé.

Tu fais un disque et tu filmes ta pâte. Hop au frigo pendant 30 minutes.

Pendant ce temps tu auras sans doute le temps de faire ta crème au citron. Mais je te donne d’abord toute la recette de la pâte.
Donc au bout d’une demie heure tu prends une feuille de papier cuisson (ou un tapis de silicone.) que tu poses sur une plaque à four. Tu aplatis ta pâte sur ton plan de travail fariné, tu la poses dans ton cercle directement sur le silicone sur la plaque du four, tu coupes ce qui dépasse, normalement avec le reste tu peux en faire une deuxième.
Tu mets ta plaque au frigo pour 20 minutes. Entre temps tu mettras ton four à pré-chauffer à 180°c

Et là normalement tu auras le temps de faire ta meringue italienne. BREF

Au bout de 20 minutes tu sors ta plaque, tu recouvres tes fonds de tarte de papier sulfurisé et tu y mets des lentilles sèches, tu sais pour cuire à blanc ta pâte. Tu vas la cuire pendant 15 minutes, puis tu enlèves le papier avec les lentilles et le cercle. Et tu remets en cuisson pour 10 minutes. Quand tu sors ta pâte du four tu la laisses refroidir.

« La crème au citron.« 

Pour la crème il te faut :

80 gr de jus de citron————200 gr d’œuf entiers
125 gr de sucre——————-10 gr de maïzena
Le zeste d’un citron————–125 gr de beurre

Dans un bol tu mets le sucre et l’œuf, tu fouettes, puis tu ajoutes la maïzena, tu fouettes encore. Tu peux mettre le zeste aussi.
Tu fais chauffer le jus du citron, dans une casserole qui puisse contenir le tout ensuite.

Quand c’est chaud, tu l’ajoutes au mélange œufs/sucre/maïzena, en mélangeant. Puis tu remets le tout dans la casserole, sans cesser de fouetter, jusqu’à épaississement. Quand c’est fait, hors du feu, tu ajoutes le beurre en dés. Une fois que tout est homogène tu laisses refroidir.

Quand ça sera au moins tiède, tu pourras le poser sur le fond de tarte. Et mettre le tout au frigo.

« La meringue italienne.« 

C’est le seul moment un peu technique. Il te faut un thermomètre.

Il te faut :

100 gr de blanc d’œuf———200 gr de sucre
70 gr d’eau.

Je te propose la même technique que pour les macarons : la technique du pauvre ^^

Donc tu mets ton sucre et l’eau dans une casserole, le blanc d’œuf dans un bol assez grand.

Tu mets ton sucre à chauffer. Main gauche : le thermomètre, main droite: le batteur.

Quand ton sucre atteint 114° c tu commences à battre tes œufs en vitesse 3 ou 4, quand le sucre atteint les 118° tu poses ton thermomètre, tu baisses la vitesse de ton batteur à 2 et tu fais couler le sirop en petit filet dans le blanc d’œuf. Quand c’est fait, tu remonte la vitesse, et tu bats jusqu’à refroidissement. Quand c’est prêt, tu mets ta meringue dans une douille, et tu vas pouvoir décorer ta tarte :) Et ensuite retour au frigo, et au moment où tu serviras ta tarte, tu la dores au chalumeau, et voilà :)

SAM_5697

On a aimé C’est tellement bon :) Acidulé, mais quand même doux grace à la meringue.
On a détesté J’ai eu des restes de meringue et aucune idée de quoi faire avec.

Mytaste.fr

Qui ne tente rien n'a rien :) Top blogs de recettes

ChamCooKinG

Viens me suivre sur IG !!

Hier : Après midi en cuisine. A base de tarte au citron, chouchou et beurre de cacahuètes!  Le tout vegan. Même si j'ai un peu raté la meringue, alors que la s'maine dernière j'ai réussi... Boh ça se mange quand même ^^ Aujourd'hui : J'ai reçu ma commande @kiabifrance tout en L et 44... je rentre dans tout mais ça serai plus joli si je perdais un peu de ventre et cuisse, surtout pour la jupe et le short... mais comme je suis défié par mon médecin de perdre 10% de mon poids en 6 mois... ça devrais le faire non ? ^^ .
.
#food #foodstagram #foodorgasm #instafood #instapic #healthy #vegan #veganfood #veganfoodshare #miam #yummy #homemade #homemadefood #veganpie #lemonpie #shopping #kiabi  #shoppingonline #clothes #automne Livre du jour ! .
.
#livre #livres #tesson #voyage #randonnee #frenchbook #auteurfrancais #poussin #himalaya #book #books #bookstagram #instabook #livreaddict #culture #pocket #voyagelittéraire #instalecture #timetoread #sunday #booklover #bookworm Repas du soir ! Des salades veganes, des pois chiche à foison ^^ du taboule ! Seul ombre au tableau c'est le fromage xD on ne sait pas s'en passer :(
.
.
#food #foodstagram #foodorgasm #instafood #instapic #healthy #healthyfood #salad #vegetarian #vegetarianfood #vegetarianfoodshare #miam #yummy #homemade #homemadefood #veganpie #lemonpie Petit coucou ici ! Ça fait un moment que j'ai pas posté... simplement parce que j'ai rien à dire ^^ Je suis bien allé une fois à la plage,  une fois chez mes parents... mais bon tout l'monde s'en fou haha !
J'ai lu quelques #livres depuis, j'ai avancé sur la #bible, j'ai lu #enfant44 de #tomrobsmith , j'ai lu #lesheures de #Cunningham (je suis à peu près sur de mal l'ecrire) et là j'ai entamé Le #Hobbit de #Tolkien en attendant de recevoir un #livre sur la "famille" #Manson.  Voilà voilà pour la #lecture.

Côté #alimentation, on essai de faire #végétarien (minimum) le plus souvent possible. Mais quelques fois on s'octroie du poulet. Ou alors quand vraiment on sais pas quoi cuisiner on fait un plat préparé et juste après on est malade haha xD

Côté #sport je n'avais rien fais depuis au moins deux semaines et aujourd'hui 1h de #vélo.... ce qu'il y a de bien c'est que depuis qu'on est revenu de rando' la balance avait lâché, j'ai remis des piles genre avant hier, et niveau poids je n'avais pas bougé donc... assez fière de moi ^^
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.