Trekking : GR 70 Chemin de Stevenson.

Gr 70 Chemin de Stevenson : 1ere Partie.
(Du Puy en Velay à La Bastide PuyLaurent.)

Alors, avant de commencer à vous décrire ce périple, je vais vous expliquer un peu nos préparatifs, non ? :)
D’abord, la question qu’on nous a posé deux trois fois : Pourquoi CE GR ? La réponse : Je sais pas ^^ Non mais pour de vrai… On a cherché sur le net des randos sur plusieurs jours et c’est celle là qui nous a accroché. Pourquoi ? je sais pas xD
On est partie avec donc un sac de 75 chacun, une poche d’eau de 2 litres chacun, la tente, les tapis, les sacs de couchage, les chaussures, la bouffe, les médicaments… ‘fin vous voyez quoi, le truc de base, + des choses dont on se serai passé volontiers, comme mon appareil photo d’une lourdeur extrême ^^ Donc, oui, on a fait des erreurs, de débutants, que nous sommes :)
A la base, on devait partir le 10 Juin. Helas, des glandus faisaient grêves…. :/ On a dû reporter. Finalement je dirais presque tant mieux ! On a économise de l’argent, et on a fait bon voyage en covoiturage.

Du coup, on est parti le Jeudi 16 Juin, en commençant par du bus, du tram puis le covoit’. La route est passé sans que nous nous en rendions compte. On a discuté de tout et de rien, c’était vraiment cool. Arrivé au Puy en Velay, pas le temps de discuter il est déjà 14h30, il faut commencer à marcher.
Comment dire…. Le Puy nous a mis tout de suite dans le bain !! C’est parti pour de la montée, direct comme ça, à froid ^^ Et ça presque sur les 4 heures de marche ! Nous avons mangé sur le haut du Puy, avec la vue sur le village. On a croisé des zigotos du coin, des jeunes à vélo, qui avec leur portable on mis le générique de Oui oui et sont passé 2-3 fois à côté de nous… Perso’ j’ai pas compris le délire mais bon xD C’est la racaille du Puy en Velay je pense ^^
Bref, nous avons traversé Coubon et la Loire, on a croisé des biquettes noires !! Je n’en avais jamais vu avant. Même pas eu le réflexe de les prendre en photos ^^
On a vu nos 1eres vaches de la rando’ !!
On a donc marché 4h, pour 15,3 kilomètres. Et nous sommes arrêté vers le bois Royer pour poser la tente à l’abris des regard, un peu avant le Monastier donc.
Le temps de se poser, de faire nos petits calculs, de noter des choses dans mon carnet, et on dormais déjà vers 19h30/20h ^^

(Le paysage peu après avoir passé le Puy en Velay, La Loire à Coubon, notre 1er bivouac dans la forêt Royer.)

 

Le Vendredi 17 Juin, nous nous levons très tôt… Oui c’est dur de bien dormir dans la tente, du coup levé à 5h30. Le temps de tout remballer, nous avons démarré à 6h30. Et bien entendu, on commence la journée avec une super montée ^^ jusqu’à l’Herm, et après l’Herm !!
Par contre, après Le Mont, la marche est cool, plus ou moins plat, et en corniche, j’ai beaucoup aimé cet endroit là, jusqu’à arriver au Monastier. Là on a rempli nos poches d’eau et les bouteilles. On c’est acheté 2 pains au chocolat que nous avons mangé après le Monastier, vers le moulin de Recoumene. Là nous avons croisé quelques marcheurs dont un groupe avec un âne.
Puis reprise de la marche, jusqu’à St Martin de Fugères où nous avons manger un sachet de granola chacun… (Ce fameux granola, pas bon et tellement lourd -_- Si j’avais su… Jamais je ne l’aurais fait. C’est une des choses qui nous à emmerder tout le long… Trop lourd dans le sac… mais pas envie de le jeter parce que c’est calorique… et qu’on pourrait en avoir besoin xD) BREF !!
Reprise de la marche, en approche de Goudet. Un très joli village mais qui se mérite ! Voila la descente méga casse gueule ^^ Elle se fait hein, mais faut pas y aller trop vite :) Le village en lui même vaut le coup, traversé par la Loire… C’est un des seuls endroits où j’ai pris le temps de prendre deux photos xD Pour dire… !
On a continué, avec de belles montées encore. Contente de trouver une fontaine à Ussel (et des toilettes !)

A la base, notre but c’était un peu d’aller jusqu’au lac du Bouchet… (Un peu comme Stevenson…) sauf qu’on c’est rendu compte que ça faisait loin. Du coup on a changé de lac, et on est allé jusqu’au Lac Pechay, dans une petite forêt pour poser la tente. Arrivé vers 17h30, les pieds en compote, il faut le dire. Début d’ampoule, début des courbatures. Le truc cool, c’est que la tente est pas compliqué à mettre en place. Une fois dedans on en sort plus haha sauf pour faire pipi :D
Comme la « nuit » dernière, pas mangé grand chose, calcul et notations… Donc 11 heures de marche (bien qu’il faille soustraire le temps des pauses.) et 24,8 kilomètres.

(Une partie de la montée après l’Herm, Le début de la descente avant Goudet (oui oui on ne voit pas la suite de la route ^^, et notre campement proche du lac.)

 

Le Samedi 18 Juin, on se réveille, 7h, avec des averses de pluies, qui n’ont pas cessé depuis la nuit. Du coup pas super motivé il faut l’avouer, mais comme il y a une course d’équitation qui se prépare au lac on est bien obligé de se bouger xD Du coup 7h45 on est parti !!
Le GR nous fait passé dans des chemins étroits remplis d’herbes hautes toute mouillées… je vous laisse imaginer l’état de nos pantalons !! Je vous laisse imaginer l’état psychologique de Mr Cham… -_-
Arrivé à Preyssac, on c’est limite trompé de chemin !! Heureusement une petite dame est sorti de chez elle est nous a demandé « Vous êtes perdoue ? » (oui oui, perdoue, ça nous a mis la joie au cœur ce petit accent ^^) Et elle nous a indiqué le bon chemin :)
Arrivé au Bouchet Saint Nicolas, petit arrêt dans une épicerie : Du pain, du jambon, du saucisson, du fromage et nous voila repartie de ce village frigorifique ^^

Jusqu’à Landos c’est cool, c’est du plat. Par contre c’est la pluie, et ça… on apprécie moins !! Nous avons aussi fait la rencontre d’une jolie petite vache fugueuse !! (Elle a raison, qu’elle s’en aille, loin, vite ! Qu’elle sauve sa peau !!)  Bref, Landos, village des familles ^^ des jeunes qui jouent sur le stade sous la pluie (ils doivent être habitué à la pluie xD) C’est pas rassurant pour nous !! Nous passons quelques villages, dont un qui se termine avec une énorme descente et une énorme montée… bien entendu ^^ L’un ne va pas sans l’autre :)
On est trempé, on ne trouve pas un endroit pour s’abriter un peu, pas même un abris bus… Du coup on se concerte un peu… « La nuit sous la pluie, les vêtements mouillés, tu crois que demain on va avoir la foi ? On va pas attraper la mort ?
– On est d’accord, je regarde le livre pour voir s’il y a des gîtes ou hôtel à proximité »
On se décide pour 2 nuits d’hôtel, parce que le temps prévu pour le lendemain est aussi pourri…
« Allo, maman, aide nouuus » ^^ Une fois les informations en main, on est un peu plus rassuré sur notre sort, un peu de motivation est revenu en moi parce que je sais que le soir nous serons au chaud, mais surtout au sec :) Mais il nous reste quelques kilomètres à faire pour ça.
Nous commençons à avoir la vue sur le lac de Naussac (de Langogne quoi…) nous marchons jusqu’à Pradelles. On se rend compte que l’hôtel c’est pas plus mal, parce que la forêt où on pensait poser la tente a été comme rasé xD
Arrivé à l’hôtel l’arche, pensant que c’est bon, on est au chaud on y reste, nous avons eu une petite suée quand le Monsieur nous a dit : « Par contre la carte marche pas ici, et pour retirer il faut aller jusqu’à Langogne…
– Heuu… comment vous dire que si on va jusqu’à Langogne on ne revient pas :D
– Bon, on va essayer quand même ! »
Bizarrement ça a marché… xD M’enfin…. Chambre avec vue et douche deluxe moi je dis OUI ^^
Dur dur de se poser et de ressortir acheter à manger haha mais il le fallait bien !! Du coup petit tour à la boulangerie du coin. (Que je ne conseille pas vraiment :/)
Donc nous avons marché 8h30 et parcouru 24.8 kilomètres.

3ieme jour

(Une vieille pancarte, A Le Bouchet Saint Nicolas : La statue de Stevenson et de Modestine son ânesse, d’ailleur je trouve ça pas cool que Modestine soit presque pas visible… La vache fugueuse, Le chemin trempé xD.)

Le Dimanche 19 Juin : Halelujah jour de repoooos !! xD Nous sommes juste sorti au Vival acheter à manger pour le midi et soir ! Et surtout prendre 2 tablettes de chocolat (je crois qu’elles nous auront quasi sauvé la vie xD) Bon donc ça, et on a dormiii une bonne partie de l’après midi xD

Le Lundi 20 Juin, reprise de la marche à 7h45, sortie de Pradelles tout allait bien, puis d’un coup, douleur au pied pour Mr Cham, et barre qui tire dans la cuisse pour moi… Ça s’annonce compliqué mais on y va au mental et on se force ^^ Du plat jusqu’à la descente de Langogne, petit passage le long de l’Allier, puis passage dans le centre. C’est la 1ere VILLE que nous traversons depuis le début. Le centre est vraiment sympas. Je pense que nous reviendront pour visiter vraiment. Puis entame de la montée de Langogne ^^ Elle est sympas celle ci aussi xD
La montée de St Flour aussi fait bien mal !!
Dans la journée Mr a piqué sa crise, il a balancé des granolas xD A menacé de jeter ses baskets haha et moi… j’ai fais ma crise de larmes à Fouzilhic. Pourquoi ? Parce que j’avais mal, parce que j’avais faim, et parce qu’on avait pas fait d’arrêt. Nous n’avions pas acheté à manger à Pradelles parce qu’on savait qu’à Langogne il y aurait de quoi. Et nous n’avons rien acheté à Langogne parce que Monsieur c’est dit qu’on trouverai dans les villages d’après… Je l’ai écouté, je n’aurais pas dû ^^ Du coup on a mangé 3 gâteaux qui nous restaient, un peu de chocolat. Nous n’avons pas trouvé d’eau sur la journée. Nous avons marché longtemps ^^ Avec moultes descentes et montées… Cheylard l’Évêque est un tout petit village perdu dans un creux. Nous avons continué à marché un peu sur la route forestiere, et avons fait notre 1er repas chaud : de la semouuule ^^ Ça a fait du bien !!! Mais ça nous a usé un peu d’eau… Bref, on en avait besoin !! xD Puis nous avons continué à marcher, notre but était de dépasser le hameau de Espradels, et de nous rapprocher le plus possible du Luc. Nous nous sommes arrêté à 500 mètres du Lac de Louradou. Dans une jolie petite forêt.
Nous nous sommes installé à 17h45, donc 10h de marche et 28 kilomètres de parcourus.
J’ai très mal dormi, impossible de trouver une position où je n’avais pas mal à la cuisse xD Mais je me rassurais parce que le lendemain on serait dans un vrai lit xD

4ieme jour

(Les paysages tout au long de la journée.)

 

Le Lundi 21 Juin, je ne sais plus à quelle heure nous sommes partie, j’ai complètement zappé de le noter. Bref, le lac était en effet juste à côté. Le chemin était plat jusqu’à se qu’on descende puis remonte au niveau des ruines du château du Luc. Entre temps on a eu le plaisir de croiser une petite biche :) Pas eu le temps de la prendre en photo.
Arrivé au Luc…. comment vous dire…? Nos poches, nos bouteilles d’eau étaient VIDE… On s’attendait à trouver, au moins, une fontaine… mais non… Le cimetière n’étant pas indiqué, on savait pas qu’il y en avait un… BREF, on avait soif bordel xD On a eu soif quasi toute la journée !!! On a traversé deux ou trois villages oui, mais la plupart des fontaines sont notés non potable. Les cours d’eau sont présents, mais les vaches aussi… Pas envie d’être malade, de choper je n’sais quelle maladie… Bon, on avoue, on a craqué nos slips, on a remplis UNE bouteille et on y a mis des micro purs. Mais sérieusement les gars… vous savez, vous en faites la pub, vos gîtes en vivent, vous savez que le GR passe dans vos villages… faite quelques choses pour qu’on puisse au moins remplir nos bouteilles.. Ayez une épicerie tout les X villages qu’on puisse acheter un peu à manger… S’il vous plait xD Donc oui… nous avons passé la journée avec une bouteille à se partager, avec des montées de folies, un soleil de malade xD Et…. 1 tablette de chocolat pour manger xD Cette journée aurait pu être la plus cool, la moins compliqué et plus agréable, mais finalement ça a été un peu notre calvaire… Mr Cham m’a même ordonné de lui donner des choses de mon sac pour qu’il soit moins lourd !! (C’est à ce moment là que j’ai compris que c’était notre dernier jour de rando’.) Bref, les paysages sont beaux, comme je le disait ça aurait pu être un jour parfait… xD L’arrivée à l’Abbaye fut un énorme soulagement. Ça voulait dire un vrai repas, et de l’eau à volonté…
D’ailleurs… Quand vous avez presque rien bu de la journée, ne vous jetez pas sur l’eau après… j’ai fais l’erreur, j’ai pu presque une bouteille entière d’un coup… je l’ai vomis xD Et vomir de l’eau c’est pas terrible en fait xD
Bref, nous sommes arrivé vers 15h30 je pense, du coup le temps d’attendre l’ouverture on c’est posé sur un banc on a quitté nos chaussures et c’était la re-vivance ^^
La douche était la bienvenue. Le repas était délicieux. On a pu discuter avec les gens de notre table et ça, c’était vraiment cool… Des gens d’un peu partout, un Allemand, des gens de la vallée du Rhône, des alsaciens ^^
Puis nous avons été à la recherche du réseaux pour avoir les horaires des trains du lendemain xD Et là c’était « marrant »… impossible de trouver. Heureusement que la dame de la vallée du Rhône était gentille, elle m’a proposé d’elle même son téléphone qui captait ! Halelujah Merci madame ^^
Bref, finalement, au lit à 21h haha. La nuit fût meilleure que dans la tente c’est sur, mais toujours compliqué de trouver une position agréable….

5ieme jour

(Le lac de Louradou, La vue au col d’Espervelouze, l’Abbaye, Un troupeau d’vache qui passait par là.)

 

Le Mercredi 22 Juin, nous nous sommes levé vers 7h30 je pense, et sommes partis pour la Bastide. Petite péripéties du matin, nous nous sommes rendu compte que la veille on c’était trompé de chemin du coup on a failli prendre un autre mauvais chemin le matin xD Il fallait juste remonté celui que nous avions pris la veille. (Enfin, moi j’avais capté la veille qu’on c’était trompé, qu’on avait pris la variante, mais le chéri, tellement sur de lui, m’a assuré que non, donc le lendemain forcement, on s’y retrouvais pas ^^) Bref, arrivé à la Bastide vers 8h20. Et en attente du train de 9h58 et retour à la maison :)
Nous avons fait 116 kilomètres.

Ce que j’en retiens :  C’est une expérience. Perso’ j’avais dit au chéri qu’on devait commencer par des randos de 3 ou 4 jours pour commencer. Il n’a pas voulu m’écouter, on a donc fait la moitié du GR 70 (à peu près). J’ai des choses à changer dans mon sac, c’est sur. Je tiens la route. Oui je suis pas sur que tout le monde puisse faire ce qu’on a fait, dans les conditions où on l’a fait. Je ne suis pas déçu de m’être arrêté là. Parce que dans ma tête j’aurais voulu m’arrêter même avant xD Mais je me suis poussé au cul. Maintenant il va falloir taper la suite, en Septembre normalement xD

Publicités

Randonnée : Gorges de Colombières. Le 05 Mai 2016.

Les gorges de Colombières.

 

Jeudi, on a fait notre petite rando’ de la semaine ^^ Plus courte que celle de la semaine dernière, mais plus dur ^^ Nous ne l’avons pas fait dans le sens habituel. Pourquoi ? Parce que nous ne payons pas pour randonner. Randonner pour nous c’est se sentir libre… Donc impensable de payer pour ça… Donc on a trouvé un parking sur la commune de Rosis, au col des Avels. Et c’est de là que nous avons commencé. Direction Colombières sur Orb, par le chemin des Fleysses.

(Petite vue sur le chemin.)

 

Aucune difficulté ici, même là descente est cool. (Enfin en tout cas c’est mon ressentie) En plus du moment où on voit le refuge de la Fage, jusqu’à juste avant la descente, on a été accompagné par un groupe de mouflons :) A un moment donné deux d’entre eux, un petit et son parent ^^, sont passé vraiment tout prêt de nous, genre 5 mètres, ils ont traversé le chemin comme ça : « Coucou les copains ! »

(Coucou les mouflons !! Bon, j’avoue, c’est pas la méga qualité, ils étaient loin un peu là.)

C’était vraiment trop cool !!!

Bon, donc la descente, puis arrivé au croisement, surement au niveau de la carte, on c’est un peu planté, au lieu de coupé par le GR, on a pris la route et longé la Borie du Gardien. Pas un gros détour, et du coup la fin de la descente a été moins rude, puisque plus longue. Là on arrive dans la ville de Colombières sur Orb, on traverse le pont avec ces superbes cascades.

SONY DSC

(Les cascades de Colombières sur Orb.)

 

On suit le panneau du parking pour retrouver une carte (la même en fait). Et là… début de la montée… début de ma mort ^^ Ça commence par des marches, puis ensuite c’est juste le chemin qui monte… On entend l’eau au loin, mais pas si loin que ça… J’ai fait pas mal de micro pauses, j’ai été doublé par des enfants ^^ Par une fille qui faisait le tiers de mon poids… J’ai croisé aussi une demoiselle qui a abandonné…Et comme j’ai déjà vécu ce qu’elle vivait là : J’ai aussi galérer sur d’autres randos… J’aurais tellement voulu la prendre dans mes bras et lui dire : « Mais non, continue, tu verras ça vaut le coup. On se sent tellement fort quand on a terminé… » Mais j’ai pas osé, parce que je puait ^^ et que je la connaissait pas cette demoiselle…. Bref, j’ai eu de la peine pour elle un peu :(
On a quand même continué nous… On a pas vu la fontaine d’Arles… Aucune idée de où elle était… Par contre on a fait une pause au niveau des Troglodytes, qui sont à gauche sur le chemin et pas à droite comme marqué sur la carte IGN. Bande de menteur ^^
Sur le chemin quelques fois il y a des portions qui m’ont « effrayé » parce qu’en booordure de chemin, renforcé par des tiges en fer… J’étais pas rassuré du tout ^^

(Les portions effrayantes ^^.)

Puis on arrive ENFINNNN à voir l’eau, les cascades et tout. Le problème c’est qu’il y avait beaucoup de monde, pour pique niquer ou quoi…. Là j’ai donc re-dépasser les enfants, la fille qui faisait le tiers de mon poids… Lalalèèèreuuuh !! On a même pas mangé sur place, on a continué notre route, qui longe les cascades et tout. C’est vraiment sympas comme endroit hein. Mais trop proche de la fin de la rando… donc forcement il y a trop de monde et nous le monde on aime pas trop ^^ Donc on a fini notre rando’, qui passe dans le refuge de la Fage, en rénovation apparemment, il sera sans doute prêt pour cet été ?! Cet endroit aussi est sympas :) il reste quelques centaines de mètres pour arriver jusqu’au parking et voila :)

 

(Le refuge en fond, et le ruisseau d’Arles. Plus bas il était bien plus imposant, mais comme il y avait des gens, on a pas pris de photos…)

 

Bon, j’ai essayé de prendre des photos hein, mais au niveau de la montée c’était plus possible haha !! Quand je souffre, je pense plus aux photos :D J’en suis même à me maudire de prendre mon appareil photo, il est lourd, ça fait plus de poids à porter lààà ! ^^

Finalement on a marché 4h20. Je ne saurais pas vous dire combien de kilomètres… mon podomètres dit 15.400 kilomètres, Google dit 12 kilomètres… Et pour la difficulté, la descente ça va, la montée, je pense qu’il faut un peu d’entrainement ou un bon mental. Voila voila ^^ C’est pas super bien indiqué en début de rando’ il n’y a que des cartes à Colombières. Mais c’est le balisage jaune :)

Sans titre 1

(La carte sur google : https://goo.gl/maps/dGnxK3jcj8R2 Pour la carte IGN c’est la : 2543 OT)

 

Randonnée : Séranne Pontel. Le 29 Avril 2016.

Circuit Séranne Pontel.

 

Voila le premier article sur une de nos randonnées. Je ne sais pas exactement quelle forme je vais lui donner. Je ne suis pas sûr de pouvoir vous donner beaucoup de détails. Mr Cham’ serait plus apte à vous dire quel genre de forêt nous traversons etc… Moi je vais vous donner mon ressenti sur ce que j’ai pu voir, ressentir, le pourquoi j’ai aimé cette randonnée ou pourquoi je m’en serait passé… Bref, on verra ça tout au long de cet article du coup ^^

Pour cette rando’ nous nous sommes garé au parking de la source de la Buèges. (A 170 mètres d’altitude.) Et nous avons commencé à marcher. Au niveau du croisement de la route il y a des pancartes pour connaitre le balisage tout ça tout ça.

IMG_8810

(Balisage jaune.)

Donc nous avons suivi notre balisage, nous passons sur un chemin découvert, jusqu’à ce qu’on arrive dans le village de Pégairolles De Buèges. Première difficulté : le village est situé sur le haut d’une « colline » qu’il faut grimper ^^ puis redescendre aussi. Le balisage est toujours présent dans le village, il faut regarder au sol, quelques fois c’est un peu effacé mais visible.

Ensuite nous descendons, on entre dans une forêt et on entend pas très loin l’eau, mais on ne la voit que plus tard, un petit ruisseau… que l’on a traversé d’ailleurs.

Sur quelques 4 ou 5 kilomètres il n’y a pas de grande difficultés, c’est du faux plat et ça se fait assez facilement. Sur le chemin on croise la route d’une source d’eau.

A un moment donné on sort de la forêt, on aperçois des maisons sur la droite, ce sont les Thiéres. On continue encore un peu sur ce chemin puis on atterrie sur le route D122. Nous allons commencer à monter. Alors forcement marcher sur du goudron c’est pas terrible, mais ça ne dure pas longtemps. Arrivé au Col Des Lavagnes, 559 m d’altitude, on se retourne, parce que la vue est magnifique !! On voit loin, c’est beauu !!

(Je suis désolé, j’ai pas beaucoup de photos, j’ai du mal en rando’ à penser à prendre des photos, il faut que je change ça ^^)

On continue de marcher sur la route quelques minutes puis sur la droite on prend un chemin amenant au Mas Aubert. Et là on prend son souffle pour LA montée de la rando’ ^^
Pas tant le fait qu’on monte beaucoup, parce qu’en fait on monte moins que la première partie. Mais surtout qu’on monte de 200 mètres en beaucoup moins de distance, donc c’est bien plus raide. Sur le chemin nous avons fait la rencontre d’un lézard vert vraiment pas farouche. On a pu s’approcher de très prêt pour le prendre en photo, puis nous l’avons laissé tranquille.

SONY DSC

(Lézard vert.)

On a mangé juste avant la citerne, à la fin de toute montée possible ^^ Au niveau d’un col à 694 m. On est resté là un petit moment, il y avait une espèce de mare avec des grenouilles qui chantaient :) Par contre du vent et un peu frais donc le gilet était de mise ^^

IMG_9034

(C’est ici que nous avons mangé.)

Ensuite on a fini notre rando, on a croisé la route de la citerne avec une plaque en hommage à des hommes morts pour la France. Puis en avant la descente, qui fait bien fonctionner les genoux ^^ Avec une superbe vue sur le village et au loin le Pic Saint Loup. Ensuite retour sur la route, et nous avons préféré finir par la route que de remonter dans le village, on en avait pleins les jambes ^^

SONY DSC

(La vue en descendant. Au loin le Pic Saint Loup et l’Hortus, et le village en dessous : Pégairolles de Buèges.)

Une randonnée de 5h pour 18 voir 19 kilomètres. Pour la difficulté je dirais que c’est plutôt moyen que difficile. Après je sais pas si c’est parce que je commence à être entraîné ou quoi… Il y a de jolies vues, pas beaucoup de monde. Par contre prévoyez la crème solaire. Je suis revenue complètement rouge des bras :D

(Voila pour la carte sur google maps : https://goo.gl/maps/BV8od7cY5ek Comme ça si ça peux en aider certains à retrouver le PR sur IGN ça sera déjà ça ^^)

Mytaste.fr

Qui ne tente rien n'a rien :) Top blogs de recettes

Viens me suivre sur IG !!

Une erreur s'est produite à la récupération des images Instagram. Nous renouvellerons la tentative dans quelques minutes.